Comité de bassin Bezonde

 

Présentation générale

 

La Bezonde prend sa source en forêt d’Orléans sur la commune de Boiscommun à la « Fontaine Fischer ». Sa confluence avec le Loing est interceptée par le canal d’Orléans à Sainte Catherine sur la commune de Pannes.

Affluent rive gauche du Loing, ce cours d’eau est non domanial et classé en 2ème catégorie piscicole.

La Bezonde s’étend sur un linéaire d’environ 30 km et traverse les communes suivantes :

 

                                             
  • Boiscommun 
                                   
  • Ladon
                                             
  • Nesploy
                                   
  • Villemoutiers
                                             
  • Quiers sur Bezonde
                                   
  • Saint Maurice sur Fessard
                                             
  • Ouzouer sous Bellegarde
                                   
  • Pannes

 

La Bezonde sur la commune de Ladon

Le bassin versant de la Bezonde est alimenté sur son tiers amont par les eaux de ruissellements de la Forêt ainsi que par la nappe de Beauce sur sa partie aval.

La Bezonde et ses affluents prennent naissance en forêt d’Orléans puis traversent des zones agricoles où sont cultivés diverses céréales ainsi que des oléoprotéagineux. Les principaux affluents de le Bezonde sont :

    • Le Huillard et la Motte-Bucy (rive droite)
    • La Poterie et le Pontet (rive droite)
    • Le Limetin et le Dandelot (rive droite)

 

 

 

 

Sur le périmètre de l'EPAGE du bassin du Loing...

Au 1er janvier 2019, l’ensemble des syndicats du bassin du Loing ont été dissout pour former une nouvelle structure, l’EPAGE du bassin du Loing. Auparavant, le Syndicat du SIVLO était compétent sur la globalité du bassin de la Bezonde suite à la fusion avec le Syndicat de la Bezonde en 2014.

Le Syndicat de la Bezonde a été fondé en 1938, il regroupait à l’époque 9 communes sur la seule vallée de la Bezonde. Le périmètre du Syndicat fut étendu aux vallées du Huillard dans les années 1940, de la Poterie et du Limetin par la suite.

 

 

 

 

 

Perturbations et objectifs

 

 

 

Plan de la rectification de la Bezonde à Villemoutiers en 1968      

 

   

 

A l’origine de sa création, le Syndicat s’était donné pour priorité « l’assainissement agricole » (mentionné dans les statuts originaux). 

 

Il faut comprendre dans le terme « assainissement agricole » le fait de pouvoir cultiver en maîtrisant les cours d’eau (crues, zones inondables, zones humides…).

Ces travaux ont pris une dimension particulière à la fin des années 1970, et pendant les années 1980, périodes durant lesquelles de grands travaux à l’aide d’engins de chantiers ont été réalisés. 

 

Ces travaux étaient destinés à limiter l’impact des crues, notamment dans la traversée des agglomérations de Bellegarde et de Ladon.

 

Des ouvrages hydrauliques (barrages) ont également été installés pour compenser le sur-élargissement des cours d’eau, constituant ainsi une entrave à la continuité écologique (libre circulation des sédiments et de la faune aquatique). 

Lors des périodes les plus sèches, le cloisonnement des rivières peut entraîner des ruptures d’écoulement.

 

   

Barrage à clapet sur la Bezonde - Commune de Ladon 

 

En amont de chaque ouvrage la stagnation et le réchauffement de l’eau peuvent entraîner des risques d’assecs en aval, et des mortalités piscicoles conséquentes.

 

La Bezonde à Villemoutiers - Crue de 1983     

Les modifications physiques des rivières du bassin de la Bezonde ont également eu pour impact d’accélérer la vitesse des écoulements vers les communes situées en aval lors de fortes précipitations.

 

 

 

 

 

L’augmentation des vitesses d’écoulement accentue également des érosions de berges fragilisant l’équilibre des milieux aquatiques.

   

  Les berges de la Bezonde fragilisées par les vitesses d'écoulement - St Maurice sur Fessard

Depuis les années 2000, en suivant les réglementations européennes et nationales, les travaux de restauration et d’entretien visent à reconquérir une bonne qualité chimique et écologique des milieux aquatiques afin de répondre à la Directive Cadre sur l’Eau (DCE). La Bezonde à un objectif d’atteinte du bon état écologique de sa masse d’eau d’ici 2021.

 

Pour atteindre ces objectifs, des travaux de restauration et de renaturation ont déjà été réalisés sur certaines communes.

 

En 2006, sous l’impulsion des services de l’état, le syndicat met en place une déclaration d’intérêt général. C’est un outil réglementaire légitimant la dépense d’argent public sur des terrains privés (rivières non domaniales)

Cette DIG regroupait 4 grands types de travaux :

  • Travaux de restauration d’annexes hydrauliques (lutte contre les inondations, restauration de frayères…)
  • Travaux de protections de berges en génie végétal
  • Travaux de renaturation (aménagements piscicoles…)
  • Travaux de suppression et d’aménagements d’ouvrages hydrauliques

 

Travaux réalisés sur le périmètre de l'EPAGE

 

Pour plus d'information sur les travaux, cliquer sur le lien suivant :

 

Renaturation de la Bezonde à Ladon

Travaux d'aménagement d'une zone humide sur la commune de Quiers sur Bezonde

 

 

Exemple de travaux de restauration sur le bassin de la Bezonde

Restauration de la continuité écologique et morphologique de la Bezonde à Quiers en 2008 Restauration de la continuité écologique et morphologique de la Bezonde à Quiers en 2008

Restauration de la continuité écologique et morphologique de la Bezonde à Quiers sur Bezonde en 2008

   

Réalisation de pièges à sédiments sur la Bezonde à Pannes en 2009

Réalisation de pièges à sédiments sur la Bezonde à Pannes en 2009

Réalisation de pièges à sédiments sur la Bezonde à Pannes en 2009

   

Protection de berge en génie végétal et renaturation du Huillard à Presnoy en 2010

Protection de berge en génie végétal et renaturation du Huillard à Presnoy en 2010

Protection de berge en génie végétal et renaturation du Huillard à Presnoy en 2010

   

Protection de berge en génie végétal sur la Bezonde à St Maurice sur Fessard en 2011

Protection de berge en génie végétal sur la Bezonde à St Maurice sur Fessard en 2011

Protection de berge en génie végétal sur la Bezonde à St Maurice sur Fessard en 2011

 

Les actions en cours / à initier en 2019

  • Maîtrise d'oeuvre pour l'aménagement des ouvrages de Villemoutiers et Chailly en Gâtinais
  • Travaux de restauration de la continuité écologique sous le pont de la RD2160 à Saint Maurice sur Fessard
  • Travaux de débusage et de renaturation de la Bezonde à Nesploy
  • Restauration de la végétation des berges du Huillard amont et de la Motte Bucy amont
  • Etude visant à restaurer les zones d'expansion de crue et développement d'un programme d'actions