Établissement Public d'Aménagement et de Gestion des Eaux du Bassin du Loing

Mieux comprendre

les milieux aquatiques

 

Comité de bassin l'Orvanne

Présentation générale 

 

L’Orvanne, affluent rive droite du Loing, se jette dans ce dernier sur la commune de Moret-Loing-et-Orvanne. Le linéaire du cours principal de l’Orvanne est de 40 km environ (30 km en Seine-et-Marne et 10 km dans l’Yonne). Elle prend sa source sur la commune de St-Valérien, dans le département de l’Yonne où elle traverse les communes de Dollot et Vallery avant de pénétrer en Seine-et-Marne.

 Dans l'Yonne :

  • Saint-Valérien
  • Dollot
  • Valery
 

 

                                                                                                                                            

Dans la Seine et Marne :

  • Blennes
  • Diant
  • Voulx
  • Thoury-Ferrottes
  • Flagy
  • Dormelles
  • Villecerf
  • Moret-Loing-et-Orvanne

 

Le principal affluent de l’Orvanne est l’Orval alors que le réseau hydrographique total représente environ 61 km.

 

D’une superficie totale de 231,4 km², le bassin versant de l’Orvanne se situe pour 118 km² sur le département de la Seine-et Marne et pour 113,4 km² sur le département de l’Yonne pour la partie amont et couvre 35 communes en partie ou dans leur totalité.

Le territoire du bassin versant de l’Orvanne est essentiellement agricole et l’urbanisation est principalement développée dans la partie aval (Moret-Loing-et-Orvanne), concentrant 57 % de la population totale.

 

Le périmètre de l'EPAGE du bassin du Loing...

Au 1er janvier 2019, l’ensemble des syndicats du bassin du Loing ont été dissout pour former une nouvelle structure, l’EPAGE du bassin du Loing.

Auparavant, l'Orvanne était géré par le syndicat mixte d’études et d’aménagement de la vallée de l’Orvanne (SMEAVO) depuis 1968. Regroupant 11 communes, le syndicat était la structure gestionnaire du cours principal de l’Orvanne.

L’Orval, principal affluent de l’Orvanne, était géré par la communauté de communes du Gâtinais dans sa partie icaunaise et par le SMEAVO dans sa partie aval, seine-et-marnaise.

 

Perturbations et objectifs

 

Le fonctionnement hydrogéologique du bassin versant de l’Orvanne est fortement influencé par sa nature crayeuse. L’eau qui s’infiltre sur les reliefs encadrant les vallées dans le réseau souterrain émerge au niveau de sources en bordure de plaine alluviale ou en fond de vallée : source de l’Orvanne sur la commune de Saint-Valérien, Fontaine Mouchard et Fontaine Boileau en amont de Dollot, sources près de Bichot et près des Moines sur la commune de Blennes, source du Ru de la Fontaine à la Vallée de Dormelles, sources de l’Abîme et Ru des Bouillons sur la commune de Dormelles, …

L’Orvanne et l’Orval sont directement alimentés par ces émergences et la nappe d’accompagnement de ces cours d’eau l’est également par ces émergences visibles ou masquée par les formations alluviales.

L’Orvanne est classé comme masse d’eau dont l’objectif de bon état chimique est fixé à 2015 tandis que pour l'état écologique l’échéance à 2021 est requise pour l'atteinte du bon état. Sur la base des données de 2013-2018, l’état écologique de l’Orvanne est moyen et présente toujours un mauvais état chimique.

Concernant l’Orval, l’objectif de bon état chimique est fixé à 2015 tandis que pour l'état écologique l’échéance à 2027 est requise pour l'atteinte du bon état. Sur la base des données de 2013-2018, l’état écologique de l’Orval est médiocre et présente toujours un mauvais état chimique.

L’Orvanne est classé en liste 2, de sa source à la confluence avec le Loing.

Les cours d'eau ou canaux mentionnés au 2° du I de l'article L. 214-17 du code de l'environnement sont ceux sur lesquels tout ouvrage doit être géré, entretenu et équipé dans un délai de cinq ans après la publication de la liste en annexe selon les règles définies par l'autorité administrative, en concertation avec le propriétaire ou, à défaut, l'exploitant pour assurer le transport suffisant des sédiments et la circulation des poissons migrateurs.

      

Les actions en cours / à initier en 2019 

 

  • Etude de restauration de la continuité écologique à Thoury-Ferrottes (77) ;
  • Etude de restauration de la continuité écologique sur l’Orval (77-89).