Établissement Public d'Aménagement et de Gestion des Eaux du Bassin du Loing

Mieux comprendre

les milieux aquatiques

 

Comité de bassin Fusin

Présentation générale

Au 1er janvier 2019, l’ensemble des syndicats du bassin du Loing ont été dissout pour former une nouvelle structure, l’EPAGE du bassin du Loing. Auparavant, le bassin du Fusin était géré par le Syndicat Intercommunal d'Aménagement du Bassin du Fusin créé par décret du Président de la République Armand FALLIERES le 8 Janvier 1913. Il regroupait à son origine 7 communes et faisait suite à une association syndicale dite « du Marais du Fusin » datant de 1851 et officialisée en 1857.

 

La rivière « Le Fusin » prend sa source dans les douves du Château de Barville et se jette dans le Loing à Château-Landon au Pont Canal. Affluent rive gauche du Loing, ce cours d’eau est non domanial et classé en 2ème catégorie piscicole.

Le Fusin s’étend sur un linéaire de 34 kilomètres et s'étend sur 9 communes située dans le Loiret et en Seine et Marne.

 

Les principaux affluents du Fusin sont :

    • Le Maurepas (en rive droite)
    • Le Petit Fusin (en rive droite)
    • Le ruisseau St Jean (en rive droite)

Le chevelu concerne au total une trentaines de cours d’eau pour un linéaire total de 135 kilomètres.

 

 

 

 

 

Le bassin versant du Fusin est essentiellement alimenté par la nappe de Beauce mais également par le ruissellement des eaux de pluie.

La partie amont a été fortement recalibrée.

Le partie aval traverse une tourbière qui était la plus grande tourbière basique d’Europe au XIXème siècle et retrouve un profil classique de rivière avec présence de méandres et de zones humides. 

 

 

 

Perturbations et objectifs

Entre 1960 et 1990, de lourds travaux d’aménagements ont été entrepris sur le bassin du Fusin.

Ces travaux d’aménagement ont consisté à curer la rivière, la recalibrer, la rectifier et à mettre en place des ouvrages hydrauliques.

Ces ouvrages hydrauliques constituent une entrave à la continuité écologique (la libre circulation des sédiments et de la faune aquatique).

 

 

 

  • Travaux restaurations morphologiques et continuités écologiques

Pour améliorer la biodiversité, des études ambitieuses ont été menées sur le Fusin.

Deux études, une de restauration morphologique et une de continuité écologiques et sédimentaire, ont abouti à des travaux permettant une restauration morphologique des cours d’eau sur un linéaire total de 8 kilomètres ainsi qu’une réhabilitation de la continuité écologique.

  

  • Déplacement des forages proximaux

Un autre projet ambitieux mené sur le bassin du Fusin a été de déplacer des forages proximaux du cours d’eau. Onze forages impactant la rivière et pouvant provoquer une baisse importante de la lame d’eau et des assecs l’été ont ainsi été déplacés.

 

Suite au déplacement de ces forages à 800 mètres du cours d’eau, un gain significatif pour le milieu a été observé avec notamment le non franchissement les seuils d’alerte et de crise concernant le niveau n’ont plus été franchis sur le bassin. Ce phénomène était récurrent avant le déplacement de ces forages.

 

  • Restauration de champs d'expansion de crue 

L’autre opération phare a été la réhabilitation et la restauration d’une zone humide sur la commune de Château-Landon. Ce projet a permis la réhabilitation de champs d’expansion de crues. De plus, un sentier de découverte sur le rôle des zones humides a été améanagé.

  

Travaux réalisés sur le périmètre de l'EPAGE

Pour plus d'information sur les travaux, cliquer sur le lien suivant :  

 

Actions en cours / à initier en 2019

  • Gestion de la zone humide de Château Ladon
  • Travaux de suppression de deux clapets à Corbeilles en Gâtinais
  • Gestion de la Renouée à Barville en Gâtinais
  • Etude de restauration hydromorphologique du Maurepas à Corbeilles en Gâtinais